Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Plume de Merle

Ca fait des semaines, des mois, des années que j'en crève Ca y est je me lâche, j'y fonce droit et je cède ; Et même si personne n'apprécie, Et même si ce que j'écris est pourri, Je me lance pour de bon, Plus peur des remarques et des affronts ; Je tremble un peu certes De m'jeter dans cette gueule grande ouverte, Mais je suis tellement embêtée De devoir trouver un nouveau cliché De ma face illuminer d'un sourire Comme prétexte pour publier ce qui m'fait guérir ; Je m'enchante de donner vie à ce blog Qui me hante comme une envie de drogue, Mes poèmes et chansons sont ici pour vous Dégustez, recrachez ou gardez-en un bout ; Comme on dit par coutume, je vous laisse quartier libre Je retourne à ma plume, reprendre mon équilibre ; Enfin quand les mots sous la mine déferlent C'est sous le pseudo - acronyme : Merle.

Invasion américaine

Publié le 30 Octobre 2014 par Merle in espoir, société, colère

Invasion américaine

Tout allait si bien avant qu’ils débarquent,

Ces américains et leurs drôles de barques.

Tout avait si bien commencé,

Mais un jour ils n’en eurent plus assez

Alors ils commencèrent à rafler 

Les commerciaux acteurs de not’société.

Il y eut une grande vague de licenciements

Mais ces Amerlocs s’en foutaient, ils voulaient de l’argent.

 

Qu’on nous disent pas aujourd’hui

Que grâce aux Etats-Unis

Nous ne sommes pas une colonie.

Certes ils nous ont bien aidés

Pour aujourd’hui en abuser

Et n’faire que déconcerter

Les familles et gens bien dans leurs baskets,

C’est un fait, ils ne sont pas toujours très nets.

 

Je ne fais que chanter,

Le bonheur dont ils m’ont privée,

Les pleurs et douleurs qu’ils ont provoqués

Pas forcément que chez moi

Mais aussi sous d’autres toits.

 

Sachez, gens qui ont subis

La fureur des Etats-Unis

Que quelqu’un pense à vous

Et partage votre dégout.

Leur comportement d’Führer

N’calmera pas notre ardeur

A vouloir les éloigner

De notre France bien aimée.

 

Août 2012

Commenter cet article