Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Plume de Merle

Ca fait des semaines, des mois, des années que j'en crève Ca y est je me lâche, j'y fonce droit et je cède ; Et même si personne n'apprécie, Et même si ce que j'écris est pourri, Je me lance pour de bon, Plus peur des remarques et des affronts ; Je tremble un peu certes De m'jeter dans cette gueule grande ouverte, Mais je suis tellement embêtée De devoir trouver un nouveau cliché De ma face illuminer d'un sourire Comme prétexte pour publier ce qui m'fait guérir ; Je m'enchante de donner vie à ce blog Qui me hante comme une envie de drogue, Mes poèmes et chansons sont ici pour vous Dégustez, recrachez ou gardez-en un bout ; Comme on dit par coutume, je vous laisse quartier libre Je retourne à ma plume, reprendre mon équilibre ; Enfin quand les mots sous la mine déferlent C'est sous le pseudo - acronyme : Merle.

Qui se souciera ?

Publié le 25 Janvier 2015 par Merle in société, colère

Qui se souciera ?

“Dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire.”

Georges Orwell

“Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir.”

Jean-Paul Marat

“ Il est une chance que les gens de la nation ne comprennent pas notre système bancaire et monétaire, parce que si tel était le cas, je crois qu'il y aurait une révolution avant demain matin.”

Henri Ford

Ce matin je me lève

La boule au ventre

C'est pas c'matin cette trêve

Du "je t'égorge tu m'éventre"

Qui aujourd'hui perdra

Sa liberté ?

Qui aujourd'hui subira

Ses monstruosités ?

 

Je refuse de vivre dans un monde comme ça

Je refuse d'être libre alors que tant d'autre ne l'sont pas

Mais qui agira ? Qui donc se souciera ?

Que son prochain ne vive dans la douleur ?

Est-ce son destin ? Ou juste pas ton malheur ?

 

Flash info TV

Notre pouvoir d'achat augmente

Entre des otages égorgés

Et de nouvelles offres de vente

Levons donc les yeux

De tous nos p'tits soucis

Ca n'f'ra pas d'nous des Dieux

Mais sauvera bien plus que des vies

 

S'ils nous passaient encore

Des enfants pendant les repas

Qui pleurent sur leur sort

Car du pain ils n'en n'ont pas

Est-ce que quelqu'un réagirait ?

Ferais marcher sa caboche

Ou dans un bout d'pain croquerait

Disant "qu'ils prennent de la brioche !"

 

Alors certes c'est pas chez nous

Pourquoi chercher à les aider ?

Regardez juste près de chez vous

C'est l'quotidien de certains Français

Toujours les mêmes qui ramasse la cagnotte

Pour sûr ! Les beaux discours ils les assurent !

Et dans un semblant de boycott, nous on barbote !

Toujours les mêmes qui se serrent la ceinture

 

C'est vrai je n'vais pas changer le monde

A écrire et crier mes idées

Mais il suffit de quelques nouveaux dans la ronde

Pour voir les choses avancer

Sérieusement change ton regard

Fais plus la victime, bats-toi !

Je n'te dis pas de frapper au hasard

Change pour le monde, il le fera pour toi.

Janvier 2015

Commenter cet article