Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Plume de Merle

Ca fait des semaines, des mois, des années que j'en crève Ca y est je me lâche, j'y fonce droit et je cède ; Et même si personne n'apprécie, Et même si ce que j'écris est pourri, Je me lance pour de bon, Plus peur des remarques et des affronts ; Je tremble un peu certes De m'jeter dans cette gueule grande ouverte, Mais je suis tellement embêtée De devoir trouver un nouveau cliché De ma face illuminer d'un sourire Comme prétexte pour publier ce qui m'fait guérir ; Je m'enchante de donner vie à ce blog Qui me hante comme une envie de drogue, Mes poèmes et chansons sont ici pour vous Dégustez, recrachez ou gardez-en un bout ; Comme on dit par coutume, je vous laisse quartier libre Je retourne à ma plume, reprendre mon équilibre ; Enfin quand les mots sous la mine déferlent C'est sous le pseudo - acronyme : Merle.

Comme une odeur de souvenirs

Publié le 24 Avril 2015 par Merle in enfance, souvenirs

Comme une odeur de souvenirs

Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray [...], quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait après l'avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul.

Marcel Proust

L'enfance a ses odeurs.

Jean Cocteau

En ouvrant le paquet

Déjà je le savais

Que mon enfance surgirait…

 

Soudain j'ai eu la charmante odeur

De mes douces années de bonheur

Et en humant avec passion

Je retrouve mes plus belles saisons

 

Je me revois petite, l'été

Quand arrivait l'heure du goûter

Nous dévorions ces p'tits gâteaux

Sans avoir peur des kilos

 

Oh ! Je revois notre beau jardin

Sous le soleil et l'air serein

De nos voisins qui profitaient

Quelques minutes d'un calme parfait

 

Et puis aussi la balançoire,

Nos rires, nos secrets, nos histoires

Et quand arrivait le goûter

On s'inventait souvent cafetier

 

Ca m'fait penser au Tour de France

Le frangin y tentait sa chance

Sur son vélo dans le jardin

On l'regardait, on s'marrait bien

 

Ca me rappelle aussi

Le lourd soleil du Midi

Des longues heures passées sur la plage

Après notre semaine dans les alpages.

 

C'est en ouvrant le paquet de gâteaux

Que sont rev'nus mes souvenirs les plus beaux

Oui, en croquant avec bonheur

Sont revenues mes plus belles heures

 

Je n'en perdrais pas une miette

Malgré que la nostalgie me guette

Chaque fois c'est la même transe

Les Chamonix, c'est mon enfance !

Mars 2015 

 

Commenter cet article

celestine 24/04/2015 22:18

Votre enfance est finalement ce qui a été la mienne... rien de bien "folichon"... les chamonix, les pailliettes d'or à la framboise.... les finguer au chocolat..."... Man

Merle 25/04/2015 10:18

Que de la bouffe quoi ^^