Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Plume de Merle

Ca fait des semaines, des mois, des années que j'en crève Ca y est je me lâche, j'y fonce droit et je cède ; Et même si personne n'apprécie, Et même si ce que j'écris est pourri, Je me lance pour de bon, Plus peur des remarques et des affronts ; Je tremble un peu certes De m'jeter dans cette gueule grande ouverte, Mais je suis tellement embêtée De devoir trouver un nouveau cliché De ma face illuminer d'un sourire Comme prétexte pour publier ce qui m'fait guérir ; Je m'enchante de donner vie à ce blog Qui me hante comme une envie de drogue, Mes poèmes et chansons sont ici pour vous Dégustez, recrachez ou gardez-en un bout ; Comme on dit par coutume, je vous laisse quartier libre Je retourne à ma plume, reprendre mon équilibre ; Enfin quand les mots sous la mine déferlent C'est sous le pseudo - acronyme : Merle.

Ma scène

Publié le 12 Février 2016 par Merle in amitié, souvenirs, temps

Ma scène

“Le théâtre soutient l'âme.”

Charlie Chaplin

“Il n'y a pas de théâtre sans fraternité.”

Louis Jouvet

“Nous voulons de la vie au théâtre, et du théâtre dans la vie.”

Jules Renard

J'aimais tant la lumière des projecteurs

Mais ce soir arrive mon heure

La fin d'un beau rêve d'enfance

Ce soir je tire ma révérence

 

Elle est remplie de souvenirs

Des mots perdus, des fous rires

Mais cet acte est maintenant terminé

Pour nous cette fois l'rideau est tombé

 

Bientôt les jeunes prendront la relève

Et encore vendront du rêve

Ils seront à la hauteur

Et qui sait peut-être même meilleurs

 

Merci ma scène, ma belle scène

Ces belles années ne sont pas vaines

Tu m'as apporté tellement

Tes planches sont mon élément

 

Tu nous as apporté l'courage

Dont on use pour tourner la page

Mais nous resterons bien habiles

Pour n'pas la laisser immobile

 

Oh ma belle scène on se retrouvera

Et de nouveau, tous on brillera

Car sous les feux des projecteurs

Jamais ne cesse de battre mon cœur

 

Quand retentissent les applaudissements

Nous sommes nous, c'est évident

Mais l'dénouement de notre histoire

Se fait ce soir, mot de fin… NOIR !

 

27 mars 2015

Commenter cet article