Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
La Plume de Merle

Ca fait des semaines, des mois, des années que j'en crève Ca y est je me lâche, j'y fonce droit et je cède ; Et même si personne n'apprécie, Et même si ce que j'écris est pourri, Je me lance pour de bon, Plus peur des remarques et des affronts ; Je tremble un peu certes De m'jeter dans cette gueule grande ouverte, Mais je suis tellement embêtée De devoir trouver un nouveau cliché De ma face illuminer d'un sourire Comme prétexte pour publier ce qui m'fait guérir ; Je m'enchante de donner vie à ce blog Qui me hante comme une envie de drogue, Mes poèmes et chansons sont ici pour vous Dégustez, recrachez ou gardez-en un bout ; Comme on dit par coutume, je vous laisse quartier libre Je retourne à ma plume, reprendre mon équilibre ; Enfin quand les mots sous la mine déferlent C'est sous le pseudo - acronyme : Merle.

En pièces

Publié le 3 Janvier 2016 par Merle in interrogation, angoisse

En pièces

Persévérez dans votre entreprise, vous en surmonterez les difficultés.

Proverbe oriental

Je me heurte parfois à une telle incompréhension de la part de mes contemporains qu’un épouvantable doute m’étreint : suis-je bien de cette planète ? Et si oui, cela ne prouve-t-il pas qu’eux sont d’ailleurs ?

Pierre Desproges

J'ai l'impression que quelque chose bloque en moi

Comme une lésion qui figerait mes pas

J'ai comme une douleur lancinante

Qui me fait peur, qui me hante

 

J'suis détraquée, éparpillée

Comme une vieille montre à remonter

Je suis noyée et débordée

Comme si la goutte de trop s'était ajoutée

 

Une impasse se forme

Je trépasse ou j'dégomme ?

L'abandon je n'y pense pas

C'est une option indigne de moi

 

Forçons le passage

Oui, déchirons la page

Se concentrer sur l'important

Fermer les yeux sur l'déroutant

 

J'ai besoin d'être aidée

Pour être réaccordée

Car quelques notes de ma gamme

Ne sont que mottes de mélodrame !

 

Pièce du puzzle est ajustée

Bien que bancale, elle est rentrée

La légèreté a repris le dessus

Par ce poème décousu

 

Petit patchwork de ma folie

Tu m'as aidé à reprendre vie

Bien que le mal reste là

Vautré dans mon procrastinat.

 

Décembre 2015

Commenter cet article